Header_Dorex

Dijon / Katmandou – Confrontation by Alexis Doré

Reportage nocturne sur l’exposition éphémère et urbaine d’Alexis Doré,

 » Dans la continuité de la série « General Disarray – Dijon » sur le thème de la destruction, de l’abandon, de l’oubli.

Le témoignage d’un instant perdu dans le temps qui atteste d’un héritage détruit, qui n’existe plus qu’à travers les bribes, les débris, les squelettes d’une architecture chargée d’Histoire et d’histoires ; des images qui montrent un futur incertain, nous laissant dans l’impossibilité de se projeter.

Dans cette nouvelle série sur la ville de Katmandou, touchée cette année par de nombreux séismes, l’homme y est davantage présent, car il est au cœur du sujet. Sous les décombres, des vies, des souvenirs, des histoires anéanties en un instant par une catastrophe naturelle. L’arrogance de l’homme, c’est de penser qu’il peut maîtriser la nature. Elle reprend ici ses droits et lui rappelle sa tout-puissance.

Des clichés à l’esthétisme personnel, vus par un daltonien, à travers des clichés désaturés, à mi-chemin entre la couleur et le noir et blanc, loin de la photo touristique et son goût de carte postale. Il ne s’agit pas ici d’y trouver de la beauté.

Ces photographies trouveront place en septembre sur les murs des rues dijonnaises, nouvellement inscrites au patrimoine mondial de l’Unesco, telles des affiches publicitaires ou événementielles. Pourtant dénuées de tout aspect commercial, elles s’imposeront au passant. Une exposition adressée à tous ceux, qui, comme moi, enrôlés dans la routine, en délaissent la beauté du décor qui nous entoure et oublient parfois d’observer, de contempler notre environnement.

Des affiches vouées à être arrachées, dégradées, détruites par l’homme ou par le temps. Amenées à disparaître à leur tour. Comme une conclusion à cette démarche, un rappel de l’aspect éphémère et fragile de l’existence humaine.

Merci infiniment à toutes les personnes qui m’ont aidé à réaliser ce projet :::
à Katmandou :
Thaha Xaina Ma Kohuu, Bickey, Loïc & John
à Dijon : Jérome Gorce (Photo Express), Jessica Aymond, Christophe Mangina (Alchimia), Nicolas Coupet (photographe), Matthieu Bégel, Izem, Sophie Pouderoux, Océane Pozzo, Amandine Chauve, Jérome Char, Jordan Deloge (eclectik sceno), Paunchy, Kourou, Aurélie Berbey, André et Fabien Doré… »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s